Background Image
<p>Les paysages constituent une ressource économique et touristique de premier plan, puisque pour de nombreux visiteurs, la beauté des paysages constitue l’un des principaux facteurs d’attraction. L’impact visuel, sur nos rues, nos routes et nos autoroutes, d’un affichage abusif et d’une prolifération de panneaux de toutes sortes rend les paysages très vulnérables parce que</p>
 “When a man throws an empty cigarette package from an automobile he is liable for a fine of 50 $. When a man throws a billboard across a view, he is richly rewarded”

Pat Brown, ex-gouverneur de la Californie

Pourquoi une telle alliance au Québec?

indexLes paysages constituent une ressource économique et touristique de premier plan, puisque pour de nombreux visiteurs, la beauté des paysages constitue l’un des principaux facteurs d’attraction. L’impact visuel, sur nos rues, nos routes et nos autoroutes, d’un affichage abusif et d’une prolifération de panneaux de toutes sortes rend les paysages très vulnérables parce que :

  • l’affichage placé devant les plus beaux points de vue accapare le paysage pour des intérêts privés;
  • l’affichage abondant crée de la pollution visuelle et compromet la mise en marché du produit touristique d’une région, qui compte notamment sur la beauté de ses paysages;
  • la présence d’affichage contribue à uniformiser, à banaliser et à faire disparaître le caractère distinct et la personnalité de nos territoires.

En raison de l’approche de plus en plus permissive des lois du Québec en matière d’affichage, on constate depuis plusieurs années une sérieuse dégradation de la situation sur notre réseau routier urbain et rural. Les agressions visuelles sont omniprésentes, sous toutes les formes (enseignes, panneaux publicitaires, remorques, colonnes, abribus, etc.). Les structures d’affichage se multiplient, et le moindre espace disponible devient un prétexte à message publicitaire.

port_au_persil_mise_en_forme

La rencontre entre l’affichage et le paysage est, en maintes occasions, conflictuelle étant donné la façon avec laquelle les panneaux publicitaires s’imposent dans l’environnement, à la ville comme à la campagne. Si certains les acceptent,  de plus en plus les décrient. Contrairement aux autres médias, comme la radio, les journaux et la télévision, que nous sommes libres d’écouter, de lire ou de regarder, les panneaux publicitaires s’imposent au regard ; à moins de fermer les yeux en conduisant, ils sont toujours visibles sur nos autoroutes, nos routes et nos rues, nos bâtiments patrimoniaux il est impossible de les ignorer. Sans compter qu’ils sont très souvent situés sur un bien public: nos paysages!

Les panneaux publicitaires constituent un marché fort lucratif, qui a connu au Québec une croissance annuelle moyenne de 15 % entre 1991 et 2000. Au Québec entre 1991 et 2000, le nombre de panneaux publicitaires est passé de 5193 à 8780. Cette statistique n’inclut pas les enseignes et les préenseignes qui ont également augmenté. Rien ne nous laisse croire que la situation s’est améliorée au cours de la dernière décennie. Pourquoi une telle augmentation? Parce que c’est très rentable. Parmi tous les médias de masse, l’affichage a connu la plus forte croissance. Cette situation s’explique par le fait que les coûts de production pour ce type de publicité sont inférieurs à ceux de la télé ou de la radio, d’où l’augmentation de la demande. En raison de la grande mobilité de la population, le taux de pénétration est parmi les plus élevés puisque l’affichage extérieur rejoint chaque semaine 95 % de la population adulte du Canada.

Pour toutes ces raisons, la problématique de l’affichage commercial nécessite une prise de conscience élargie, notamment de la part des municipalités.

Nos partenaires a travert du monde http://voyagevietnam.co Agence voyage locale au Vietnam,

Stratégie marketing Internet par Par conseilsConception de sites Internet